Attaques terroristes en série à Paris

 

02h00

Bilan provisoire : 112 victimes. Trois djihadistes abattus et deux kamikazes – avec ceintures d’explosifs et bonbonnes de gaz – qui se seraient fait exploser près du Stade de France.

Toujours rien sur l’identité des terroristes. Mais la quasi certitude qu’ils sont des islamistes : l’un d’entre eux aurait dénoncé la politique de la France en Syrie.

Un stade de foot le soir d’un grand match, une salle de concert, des terrasses de café un vendredi soir : des cibles choisies pour tuer un maximum de personnes.
François Hollande affirme qu’il sera « impitoyable » à l’égard des terroristes. Pour l’instant, c’est surtout les terroristes qui sont impitoyables avec la France…

01h50

Communiqué de l’Élysée

CTu4VB6XAAAw4Lz.jpg-large

01h30

On parle de plus de 100 morts pour la seule attaque contre le Bataclan. Auxquels s’ajoutent des dizaines de victimes dans les attaques contre six autres lieux (stade de France et plusieurs endroits dans les 10e et 1 1e arrondissements). Les témoins décrivent des scènes d’horreur dans la salle de spectacle. Deux ou trois terroristes auraient été abattus. Un kamikaze se serait fait exploser aux abords du stade de France.  

François Hollande annule son voyage en Turquie pour la réunion du G20. Le Conseil de défense se réunira dans quelques heures…

Le chef de l’Etat a quitté le palais de l’Elysée. Il se rend au Bataclan avec Manuel Valls, Bernard Cazeneuve et Christiane Taubira.

De nombreux chefs de l’Etat et de gouvernement témoignent de leur solidarité à l’égard de la France.

Les salles de spectacle sont fermées en région parisienne. 1 500 soldats supplémentaires sont mobilisés.

Le plan blanc a été activé : tous les établissements de santé sont mobilisés.

01h14

100 morts au Bataclan. Chiffre confirmé par l’AFP.

01h00

Assaut terminé au Bataclan. Bain de sang.

Aéroport d’Orly fermé.

00h50

La prise d’otages

Les quartiers du 10e et 1 1e arrondissement sont bouclés. L’assaut est terminé au Bataclan. Deux terroristes ont été tués.

Des actions terroristes manifestement concertées. Toutes les forces de police sont mobilisées. L’armée va intervenir.

La préfecture de police vient d’annoncer que cinq lignes de métro ont été coupées.

Les attaques auraient été menées sur sept points différents : près du stade de France, au Bataclan et dans des rues des 10e et 1 1e arrondissements. Deux attentats suicides.

Les collèges, lycées et universités de Paris seront fermés ce samedi. Les hôpitaux de la capitale sont en état d’alerte maximum. Du personnel a été rappelé.

00h20

Toujours difficile de savoir ce qui s’est passé exactement ces dernières heures et ce qui se passe actuellement à Paris. Impossible de connaître le nombre exact de victimes : on parle de dizaines de morts et de blessés.

Une seule certitude : il s’agit d’attaques terroristes menées simultanément. Le pire des cauchemars que l’on puisse imaginer.

Un conseil des ministres va se tenir en pleine nuit. Pour la première fois depuis la guerre d’Algérie, l’état d’urgence va être décrété sur l’ensemble du territoire. Les frontières vont être fermées. Des renforts militaires ont été acheminés dans la capitale.

Une prise d’otages est toujours en cours au Bataclan, dans le 1 1e arrondissement. Vu sur Facebook : « Les terroristes abattraient tout le monde un par un au premier étage de cette salle de spectacle. Un carnage. »  

23:58

Au moins 60 morts et des dizaines de blessés dans plusieurs attentats : trois explosions près du stade de France et six fusillades. Certaines victimes ont été tuées au cours d’attaques kamikazes, les premières du genre en France. Une prise d’otages est toujours en cours dans la salle de spectacle du Bataclan, boulevard Voltaire, dans le 1 1e arrondissement.

La mairie de Paris demande à chacun de rester chez soi. Le plan rouge multi-attentats a été déclenché : c’est une première dans le pays.

À 23h45, impossible d’en savoir davantage. Une grande confusion règne dans la capitale. Des centaines de spectateurs sont toujours  confinés dans le Stade de France.

Tout laisse penser qu’il s’agit d’attaques islamistes. Le pire des scénarios – celui d’attentats simultanés – est en cours.

L’état d’urgence va être décrété sur tout le territoire et les frontières vont être fermées selon François Hollande.

POUR ALLER PLUS LOIN