Rectificatif

 

Dans notre article du 5 février 2016, intitulé « Christophe Lagarde, le caïd du 9-3 », nous indiquions que monsieur Christian Bartholmé a fait l’objet d’une condamnation. Il a été porté à notre connaissance que ce monsieur avait interjeté appel. Nous tenons donc à le préciser.

POUR ALLER PLUS LOIN